Theo

Theo

vendredi 29 décembre 2017

La demande

Sur le toit funambule un vieux chat de gouttière
et la lune sapée d'oripeaux de brouillard
flotte, fière et folle, dans la nuit souricière
comme le pavillon d'un vaisseau corbillard.

Il manque paraît-il un œil au matou gris
qui épie de sa hune un rat dodelinant
du ventre sur le zinc de la rhumerie
au numéro treize, rue du Fringant Ponant.

Chaque goutte de pluie, danseuse de claquettes
s'invite en mon songe de manière précise;
Mélodie psychotique a picoré ma tête...
Soudain c'est Carnaval! On marche dans Venise

Main dans la main, masques tombés, capes filantes
comme deux étoiles ivres des grands abysses;
Nous coulons de travers vers des fêtes galantes
où tu es l'Océan, moi le dernier Ulysse.

Tes vagues en leurs coeurs portent des nébuleuses
où flammes et glaces se chassent et s'embrassent,
où Vénus cache sous sa coiffe fabuleuse
Saphir que tendrement l'or blanc des nues enlace.

J'attends sous l'horloge d'hiver et de corail
que sonnent un à un douze coups de minuit
pour que naisse l'an bleu au céleste sérail;
Voudrais-tu, Mon Amour, d'un regard me dire Oui!

1 janvier 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire